Module DMS

La grande Assemblée

26/05/2018

4

Lourdes 2018 Jeudi 19 avril sous le thème de la joie pour les pèlerins à Lourdes. La joie de célébrer la messe à la Grotte, la joie d’être appelé par le Seigneur, la joie de retrouver les jeunes du Frat pour la célébration de l’onction des malades…

 

La messe de ce matin était célébrée à la Grotte de Lourdes. Avec nous, les pèlerins de l’association des brancardiers et infirmières de l’Ile-de-France (A.B.I.I.F) et ceux de Voir ensemble, association chrétienne pour les personnes aveugles et mal-voyantes.

L’évangile de Cana a été lu par Vianney Baudouin, diacre, qui accompagne le groupe des jeunes du diocèse. « ‘Tout ce qu’il vous dira, faites-le’, cette parole est adressée aux serviteurs, elle s’adresse aussi à chacun d’entre nous. A ceux qui acceptent de mettre leurs pas dans ceux du Christ » expliquait Mgr Lalanne dans son homélie. « Dans l’évangile de Cana, Jésus semble mettre de la distance entre lui et Marie. Mais en l’appelant femme, il fait référence à la Genèse et désigne Marie comme la fille d’Eve. La nouvelle Eve qui représente l’humanité toute entière et qui pousse son Dieu à se manifester par un signe, un miracle. » « Marie nous accueille ce matin. Quelle joie de célébrer l’eucharistie à la Grotte. Il est bon d’entendre Marie nous inviter à nous mettre à l’écoute profonde de Jésus, à nous tourner vers Lui. »

Après la messe, les jeunes se sont retrouvés dans l’Hémicycle – amphithéâtre où se réunissent les évêques de France – pour un temps de questions / réponses avec Mgr Lalanne. Près de 80 questions sur l’Eglise, la foi, Lourdes mais aussi plus personnelles sur l’enfance de notre évêque ou encore sa vocation.

En début d’après-midi, seconde catéchèse de notre évêque en pleine nature et sur le thème de la joie. Mgr Lalanne a d’abord cité des passages de la dernière exhortation apostolique du pape François, « La joie et l’allégresse », sur l’appel à la sainteté dans le monde actuel, qu’il a proposé à chacun comme « livre de chevet ». Il a cité notamment l’un des premiers paragraphes, le 7e : « J’aime voir la sainteté dans le patient peuple de Dieu : chez ces parents qui éduquent avec tant d’amour leurs enfants, chez ces hommes et ces femmes qui travaillent pour apporter le pain à la maison, chez les malades, chez les religieuses âgées qui continuent de sourire. Dans cette constance à aller de l’avant chaque jour, je vois la sainteté de l’Église militante. C’est cela, souvent, la sainteté ‘de la porte d’à côté’, de ceux qui vivent proches de nous et sont un reflet de la présence de Dieu ».

Dans la suite de sa catéchèse, Mgr Lalanne a développé deux points : la joie d’être appelé et la joie du témoignage. « Joie d’être appelé, joie d’entendre l’appel et d’y répondre. Cet appel chamboule la vie, il provoque souvent une émotion ». Notre évêque a évoqué cette ‘appelée’ (catéchumène à l’Appel décisif) qui versait des larmes de joie. C’est qu’on se rend compte que « comme dit St Paul, l’amour de Dieu est premier. On est appelé gratuitement, sans mérite particulier, et nous avons à y répondre gratuitement ». Mgr Lalanne a lancé une invitation : « N’hésitez pas à demander aux prêtres, aux diacres, aux consacrés, comment ils ont été appelés ! Pas une seule fois je n’ai regretté d’avoir répondu à l’appel à être prêtre, puis évêque. Ce n’est pas toujours simple, mais quelle est ma joie de voir ‘à l’œil nu’ le travail de l’Esprit Saint dans les cœurs ».

Il s’est adressé particulièrement aux jeunes : « Ne vous méprenez pas sur le sens de la liberté. La vraie liberté c’est d’inscrire sa vie comme une réponse ; comme Marie à l’Annonciation, comme les catéchumènes appelés et les confirmands disant ‘Me voici’ ». « Ce midi, Marc Aubonnet a proposé aux jeunes hospitaliers de bien vouloir témoigner pendant le repas de la grâce qu’il recevait ici. C’était merveilleux d’entendre cela ! ». 

« C’est la joie du témoignage : raconter les merveilles de Dieu dans nos vies. Et on ne le fait pas assez dans nos paroisses ! Certes ce n’est pas facile, on s’expose. Mais il est tellement important de partager nos raisons de croire et d’aimer ». On a tous quelque chose à dire, car « chacun est élu par Dieu, choisi par Dieu. Ce n’est pas un privilège, c’est une responsabilité, une mission. Comme Bernadette, quand elle était interrogée sur les apparitions, qui disait : ‘je suis chargée de vous le dire, pas de vous le faire croire’. Comme aussi la Samaritaine et les pèlerins d’Emmaüs, racontons autour de nous au retour de Lourdes ce que nous avons vécu et reçu ».

Notre évêque a conclu en nous tournant vers la suite de l’après-midi : « 122 pèlerins de notre diocèse vont recevoir l’onction des malades. Ce sera une joie pour toute la communauté. Nous allons, ensemble, bénéficier de cela comme un cadeau ». 

Et c’est dans la joie que nous avons rejoint les jeunes du Val-d’Oise qui participent au Frat pour une célébration en commun qui a tenu toutes ses promesses. Nous étions près de 1800 – plus de 600 du pèlerinage diocésain et 1.150 frateux ! Animé par un groupe de musiciens et de chanteurs du Frat 95, auquel s’est adjoint le groupe Déo, un temps de louange « de feu » a d’abord fait vibrer à l’unisson la nombreuse assemblée autour du Sauveur, avec des chants comme « Il n’y a vraiment personne comme Jésus » ou « Je suis dans la joie ». Puis un petit film sur les sacrements, dont ceux « dit de relèvement : la réconciliation et l’onction des malades », a fait la transition vers une deuxième partie plus intériorisée.

La finale de l’évangile de Marc (Mc 14-20) a été proclamée. Et Mgr Lalanne, dès le début de son homélie, a dit son « émerveillement et action de grâce pour ce temps entre les très nombreux frateux et les pèlerins diocésains, les jeunes et les moins jeunes, les bien-portants et les moins bien-portants, les religieuses, prêtres, diacres et laïcs ». 

« Aujourd’hui, 122 d’entre nous vont recevoir l’onction des malades. Jésus a toujours manifesté un amour privilégié pour les personnes malades. C’est un geste tout simple et tellement fort, qui appelle la venue et la force de l’Esprit Saint ». « Et la lettre de Jacques nous montre que ce sacrement a été donné dès les débuts de l’Eglise : ‘L’un de vous est malade ? Qu’il appelle les Anciens en fonction dans l’Église : ils prieront sur lui après lui avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur’ (Jc 5, 14). Bernadette elle-même, dans une vie marquée par la maladie, a reçu ce sacrement à quatre reprises ».

« A vous qui vivez la maladie, le handicap, la vieillesse, le Seigneur va venir et communier avec vos souffrances. Il va vous donner cette force pour les accepter et non les subir. Vous pourrez même offrir vos souffrances pour participer au salut du monde entier, à la victoire de Pâques. Le Seigneur va vous donner la force de ne pas désespérer, la force d’aimer et de vivre. Ce sacrement est une force de résurrection. Il est aussi le sacrement de la grande tendresse de Dieu. »

Notre évêque a appelé à ce que « toutes les communautés chrétiennes soient attentives aux personnes malades ». « Au retour, a-t-il demandé, luttez contre l’individualisme, prenez soin des personnes que vous connaissez, soyez des témoins de l’amour du Christ ». Et, « dans notre monde actuel, où des courants sont contraires à l’Evangile, oserez-vous affirmer la dignité de toute personne, depuis sa conception jusqu’à sa mort naturelle ? Oserez-vous faire reconnaître les droits des personnes malades ? »

Puis Mgr Lalanne, aidé d’une dizaine de prêtres, et dans la prière recueillie de tous, est allé imposer les mains et oindre les personnes en foulard blanc, accompagnant ces gestes d’une brève prière, qui demande le réconfort par la grâce de l’Esprit Saint. « Désormais la force de Dieu agit dans votre faiblesse ! », s’est exclamé Mgr Lalanne lors du temps final et festif d’action de grâce.

Toujours resplendissant de la joie et de l’amour du Seigneur, les pèlerins ont participé à une veillée festive sur la vie de Bernadette, animée par les hospitaliers. Les jeunes ont été invités à vivre un cœur à cœur avec Dieu au cours d’une veillée de louange et d’adoration.

Lourdes 2018 : jeudi 19 avril

Texte et photos : Vincent Lamy, service communication
Mise à jour : vendredi 20 avril 2018

Mgr Lalanne a d’abord cité des passages de la dernière exhortation apostolique du pape François, « La joie et l’allégresse », sur l’appel à la sainteté dans le monde actuel, qu’il a proposé à chacun comme « livre de chevet ». Il a cité notamment l’un des premiers paragraphes, le 7e : « J’aime voir la sainteté dans le patient peuple de Dieu : chez ces parents qui éduquent avec tant d’amour leurs enfants, chez ces hommes et ces femmes qui travaillent pour apporter le pain à la maison, chez les malades, chez les religieuses âgées qui continuent de sourire. Dans cette constance à aller de l’avant chaque jour, je vois la sainteté de l’Église militante. C’est cela, souvent, la sainteté ‘de la porte d’à côté’, de ceux qui vivent proches de nous et sont un reflet de la présence de Dieu, ou, pour employer une autre expression, ‘la classe moyenne de la sainteté’ ».

Et le pape François écrit aussi dans le paragraphe 122 (4e chapitre) : « Le saint est capable de vivre joyeux et avec le sens de l’humour. Sans perdre le réalisme, il éclaire les autres avec un esprit positif et rempli d’espérance. Être chrétien est ‘joie dans l’Esprit Saint’ (Rm 14, 17), parce que ‘l’amour de charité entraîne nécessairement la joie. Toujours celui qui aime se réjouit d’être uni à l’aimé […]. C’est pourquoi la joie est conséquence de la charité’ [cf. Somme théologique, St Thomas d’Aquin]».

Notre évêque a enfin relevé le « beau commentaire des Béatitudes », qui constitue le 3e  chapitre.

Mgr Lalanne a cité aussi le classique « Joie de croire, joie de vivre », de François Varillon, ainsi qu’un recueil de conférences du cardinal Ratzinger, « Joie de la foi », dont il a préfacé la traduction française.

Dans la suite de sa catéchèse, Mgr Lalanne a développé deux points : la joie d’être appelé et la joie du témoignage.

« Joie d’être appelé, joie d’entendre l’appel et d’y répondre. Cet appel chamboule la vie, il provoque souvent une émotion ». Notre évêque a évoqué cette ‘appelée’ (catéchumène à l’Appel décisif) qui versait des larmes de joie. C’est qu’on se rend compte que « comme dit St Paul, l’amour de Dieu est premier. On est appelé gratuitement, sans mérite particulier, et nous avons à y répondre gratuitement ». Mgr Lalanne a lancé une invitation : « N’hésitez pas à demander aux prêtres, aux diacres, aux consacrés, comment ils ont été appelés ! Pas une seule fois je n’ai regretté d’avoir répondu à l’appel à être prêtre, puis évêque. Ce n’est pas toujours simple, mais quelle est ma joie de voir ‘à l’œil nu’ le travail de l’Esprit Saint dans les cœurs ».

Il s’est adressé particulièrement aux jeunes : « Ne vous méprenez pas sur le sens de la liberté. La vraie liberté c’est d’inscrire sa vie comme une réponse ; comme Marie à l’Annonciation, comme les catéchumènes appelés et les confirmands disant ‘Me voici’ ».

« Ce midi, Marc Aubonnet a proposé aux jeunes hospitaliers de bien vouloir témoigner pendant le repas de la grâce qu’il recevait ici. C’était merveilleux d’entendre cela ! ».

« C’est la joie du témoignage : raconter les merveilles de Dieu dans nos vies. Et on ne le fait pas assez dans nos paroisses ! Certes ce n’est pas facile, on s’expose. Mais il est tellement important de partager nos raisons de croire et d’aimer ». On a tous quelque chose à dire, car « chacun est élu par Dieu, choisi par Dieu. Ce n’est pas un privilège, c’est une responsabilité, une mission. Comme Bernadette, quand elle était interrogée sur les apparitions, qui disait : ‘je suis chargée de vous le dire, pas de vous le faire croire’. Comme aussi la Samaritaine et les pèlerins d’Emmaüs, « racontons autour de nous au retour de Lourdes ce que nous avons vécu et reçu ».

Notre évêque a conclu en nous tournant vers la suite de l’après-midi : « 122 pèlerins de notre diocèse vont recevoir l’onction des malades. Ce sera une joie pour toute la communauté. Nous allons, ensemble, bénéficier de cela comme un cadeau ».

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

La grande Assemblée

Partenaires de l'événement :

cic

rnd

kto

 

 

 

 


 

logo cef-01


ÉGLISE ET SOCIÉTÉ

1702denier module

000matthieu audio


le diocèse de Pontoise est sur Facebook

calendrier evenements

dimanche 03 juin
RENDEZ-VOUS AUX JARDINS


Dimanche 3 juin 2018 dans les jardins de l’évêché de Pontoise

samedi 18 août
PÉLÉ VTT - VEXIN
PÉLÉ VTT - VEXIN - Pour lycéens et collégiens Du 18 au 25 août 2018 ...
lundi 22 octobre
PÈLERINAGE DIOCÉSAIN EN TERRE SAINTE

 

Du 22 au 31 octobre 2018

calendrier formations

samedi 02 juin
SESSION « SACRÉE FAMILLE »
Quel amour dans le mariage et la famille ? Nature, qualités et croissa...
samedi 16 juin
SESSION « PRÉPARATION AU MARIAGE »
► Du samedi 16 juin à 9h (accueil dès 8h30) au dimanche 17 juin 2017 à...
dimanche 08 juillet
ECOLE DE PRIÈRE
5 jours pour grandir dans la foi, pour les enfants et les jeunes de 7 ...
mardi 17 juillet
RETRAITES ETUDIANTS ET JEUNES PRO EN ABBAYE
RETRAITES ETUDIANTS ET JEUNES PRO EN ABBAYE ► Du 17 au 22 juillet (l...


module flux-01