1911banniere_site_final.jpg

 

1911bouton web denier orange      

29/01/2020

1611reparervivants

Cinéma Autour du don d'organes, la réalisatrice construit un film palpitant et retenu où s'enchevêtrent les différentes trajectoires techniques, scientifiques et émotionnelles pour réaliser un miracle humain.

 

Réparer les vivants

de Katell Quillévéré
France, 2015, 1h40.
Sortie en France le 2 novembre 2016.

avec Emmanuelle Seigner, Anne Dorval, Bouli Lanners, Gabin Verdet.

 

1611reparervivants afficheKatell Quillévéré s'appuie sur le roman de Maylis de Kerangal pour dérouler la chaîne complexe qui permet de transférer le cœur d'un jeune homme en mort clinique dans le corps d'une femme épuisée par son manque de souffle. Pendant un temps très court, à peine 24 heures, des dizaines de personnes vont être mêlées de près à cette formidable prouesse de générosité, de savoir-faire, de renoncement, de technologie et de foi pour permettre la transplantation cardiaque.

Tout le rythme du film s'apparente à un cœur en souffrance qui ne sait plus battre régulièrement. Parfois il s'emballe comme dans les scènes de surf où la fureur des vagues annonce le drame imminent, parfois il se fige lorsqu'un des personnages, maillon de la chaîne, s'interroge à la fois sur son rôle et sur l'objet de cette étonnante entreprise. Infirmière, régulateur, coordinateur, médecin, proches du malade et bien sûr les parents du jeune homme décédé qui, alors qu'ils sont dévastés par l'annonce de sa mort, doivent trouver au cœur même de leur chagrin, la distance nécessaire pour accepter de sauver un inconnu. Confrontés au miracle à réaliser, chacun apporte sa contribution avec modestie, conscience et générosité.

Par ses choix de mise en scène, la réalisatrice rend palpable cette succession d'instants à ne pas rater et d'individus devant prendre une décision cruciale, devant accomplir un geste parfait, aussi bien sur la table d'opération que dans la demande aux proches du donneur. Comme la couture finale du chirurgien ne peut s'accomplir que par tout ce qui s'est déroulé dans les heures précédentes, aucun individu ne peut rien faire seul. C'est cet élan collectif que montre le film, la volonté d'une société de tout mettre en œuvre pour sauver quelques uns des siens. Alors même les motards de la police nationale qui escortent cette glacière bleue - contenant un cœur dont on ne sait plus s'il est vivant ou mort - ont une charge émotionnelle inhabituelle dans un film !

Katell Quillévéré laisse le temps aux acteurs d'exprimer physiquement un ressenti face à ces événements dramatiques. Que ce soit l'hésitation face à une importante opération, la jalousie d'un jeune homme pour son frère (aux accents de fils prodigue), le regret soudain, face à la réalité de la mort, de ne pas s'engager dans une relation sentimentale. Des moments en suspens qui donnent toute sa profondeur au film et permettent d'incarner la foi et les doutes de tous les personnages touchés par cette opération hors du commun. Le choix des acteurs est judicieux, notamment celui de donner enfin à Bouli Lanners un rôle très différent de son répertoire habituel : rasé de près, coiffé court, il est un médecin urgentiste lucide et ferme dans ses positions.

Loin de toute approche documentaire, la réalisatrice nous donne quelques très jolis moments de cinéma. La course de Simon en vélo avec le funiculaire, quand son cœur bat à fond pour une fille et lui permet d'escalader des montagnes ; ou la silhouette aussi massive que tranquille d'un personnage à contre-courant de la foule d'un stade qui se vide dans les lumières de la ville. Face à un sujet très mélo – la mort d'un enfant – elle questionne la vie, montre la solidarité et la générosité des artisans du miracle : prendre ce qui reste de vivant d'une personne quand son cerveau est mort pour l'implanter chez une personne qui veut encore vivre alors que son corps l'abandonne.

 

 

 

Magali Van Reeth
SIGNIS
Novembre 2016

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

bouton evangile

trois evangiles audio

bouton family

cal evenement

 

cal formation

samedi 01 février
LE MYSTÈRE PASCAL AU CŒUR DE L’INITIATION CHRÉTIENNE
LE MYSTÈRE PASCAL AU CŒUR DE L’INITIATION CHRÉTIENNE Pour les prêtres...
lundi 03 février
RETRAITE PASTORALE DIOCÉSAINE : « UNE EGLISE EN CONVERSATION »
RETRAITE PASTORALE DIOCÉSAINE« UNE EGLISE EN CONVERSATION » Sur invit...
samedi 08 février
ACCUEILLIR UN PROCHE HOMOSEXUEL
SESSION - ACCUEILLIR UN PROCHE HOMOSEXUEL Animée par le Père Denis Tr...
samedi 08 février
SESSION DE FORMATION GÉNÉRALE AU BAFA
SESSION DE FORMATION GÉNÉRALE AU BAFA (BREVET D’APTITUDE À LA FONCTION...