1911banniere_site_final.jpg

 

1911bouton web denier orange      

14/07/2020

une

Handicap Les familles ayant un enfant ou un proche en situation de handicap, se retrouvent régulièrement pour partager et prier ensemble. Coronavirus oblige, la dernière rencontre a eu lieu par téléphone. Echos.

 

Une dizaine de personnes, dont les famille sont touchées par le handicap, se sont retrouvées, par téléphone, pour partager et prier ensemble. Avec elles, trois jeunes en situation de handicap. C’est une œuvre du peintre Arcabas et ce verset de l’Apocalypse de Jean qui ont guidé leur méditation : « Voici que je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui ; je prendrai mon repas avec lui, et lui avec moi. » (chapitre 3, verset 20)

 

Echos du partage autour du passage biblique et de l'œuvre d'Arcabas

• Je vois une personne qui frappe à la porte. C’est un visiteur.
• Et une personne est dans sa maison et attend la visite.
• Il y a une croix lumineuse au-dessus de la maison.
• Le visiteur tient un rouleau dans sa main.
• C’est le soir, il fait nuit
• Oui, et il y a une bougie allumée dans la maison.

 

- Qui sont ces deux personnages ? On ne sait pas trop. Le monsieur assis, ça peut être nous
- Le visiteur aussi, ça peut être nous...


• Je trouve que le monsieur assis dans la maison est très attentif, pour bien écouter le visiteur
• On dirait que le monsieur assis est confiné ! Il est comme emprisonné.
• S’il se lève, il se cogne !
• On dirait que le monsieur assis est étonné que quelqu’un frappe, presque effrayé. C’est comme pendant le confinement, comme on ne voyait presque personne, on avait peur si quelqu’un frappait à la porte !
• Il y a de la lumière à l’intérieur, mais aussi dehors, avec la croix lumineuse. Le personnage qui frappe a comme une lumière qui sort de lui.
• Moi je pense que le personnage c’est Jésus, qui vient donner de l’espoir à la personne emprisonnée
• Ça me fait penser à l’ange Gabriel qui vient annoncer la bonne nouvelle à Marie.
• Moi, ça me fait penser aussi à Zachée quand Jésus vient chez lui.
• Qui sont ces deux personnages ? On ne sait pas trop.. Le monsieur assis, ça peut être nous
• Le visiteur aussi, ça peut être nous..
• Le visiteur apporte la Bonne Nouvelle avec son rouleau.

 

- C’est bizarre, Jésus ne regarde pas la personne, comme il fait d’habitude. Là il regarde au-delà.


• C’est bizarre, Jésus ne regarde pas la personne, comme il fait d’habitude. Là il regarde au-delà.
• Pour moi c’est l’espoir. Pendant la pandémie on avait peur. Mais on avait l’espoir de la Bonne Nouvelle. L’espoir que Jésus est là. Sans lui, on ne serait pas là où on en est aujourd’hui.
• Je trouve que quand Jésus regarde au-delà de la maison, il invite le monsieur assis à sortir, à s’ouvrir. Jésus ouvre notre horizon ! Il vient nous élever, nous mettre debout
• Mais l’extérieur peut faire peur, surtout quand on est malade. Oui, j’avais peur, il n’y avait personne dans la rue. Même si le calme faisait du bien.
• Le visiteur va apporter du changement.
• Oui, on n’a pas peur avec Jésus ; on a confiance.
• J’aime ce tableau qui est une rencontre : Jésus vient à la rencontre d’une personne, même si elle est toute petite et enfermée dans sa maison.

 

- Le monsieur assis a l’air affalé, découragé. Le visiteur, Jésus, vient dans nos découragements, nos affalements !


• La scène me rappelle la crèche et la naissance de Jésus. La croix sur le toit ressemble à un étoile. Le visiteur est un ange guidant vers la Bonne Nouvelle.
• On peut être tous des messagers, comme l’ange. Ca nous invite à aller vers les autres, à ne pas rester emprisonné.
• On trouve aussi un échange dans le repas partagé « Je prendrai mon repas avec lui et lui avec moi »
• Jésus frappe à la porte. Le monsieur dans la maison est libre de ne pas ouvrir.
• Et d’abord, il faut qu’il entende que quelqu’un frappe à la porte.
• Comment Jésus frappe à la porte ? Il frappe à notre cœur. Il nous invite.
• Le repas est un repas de personne à personne, un tête à tête, comme un coeur à coeur.
• Le tableau est plein de contrastes : la croix extérieure est lumineuse, celle de l’intérieur est noire. On voit un intérieur et un extérieur. Le monsieur de l’intérieur est plutôt sombre, celui de l’extérieur lumineux. La maison est confinée, le visiteur est à l’air libre
• Le monsieur assis a l’air affalé, découragé. Le visiteur, Jésus, vient dans nos découragements, nos affalements !
• Le monsieur assis pose ses mains sur la table. Il est passif, il attend. Il attend le personnage qui frappe.
• Le monsieur assis regarde vers la droite. En peinture, ça veut dire qu’il est tourné vers l’avenir, qu’il attend un guide. Il n’est pas tourné vers le passé comme si son visage était tourné vers la gauche.
• Jésus est notre guide de tout temps.

1

 

 

Écoute d'une méditation lue lentement...

Une maison, 2 personnages, un dedans et l’autre dehors.

Celui de dedans est assis, bras croisés reposant sur une table invisible. Il occupe presque tout l’espace de la maison… Son espace c’est sa maison, sa maison c’est lui… Il ne pourrait d’ailleurs se lever… 
A la fois à l’étroit et enserré, il parait bien-dans-sa-bulle, protégé…
Une bougie allumée témoigne de l’attente de quelque chose dans cet espace clos… Déjà une présence discrète est signifiée : le siège où le personnage repose est marqué de la croix. Cette même croix sert aussi de cheminée, de respiration à la maison… ou peut-être d’appel d’air ?
D’ailleurs la nouveauté arrive de l’extérieur, de l’autre côté de la porte fermée.
Un personnage se tient sur le seuil, debout, encore dans l’élan de son arrivée. Aux couleurs de feu et de lumière, il rayonne. La lumière vient de l’intérieur de son être, elle rend transparent son vêtement et éclaire toute cette partie du tableau… Il tient en main un rouleau, messager qui vient de la part de quelqu’un d’autre… Il a l’allure d’un ange.
Il est de même hauteur que la maison. Son regard est clair et va par-delà et par-dessus la porte.
Encore dans l’élan de son arrivée, il frappe aussitôt à la porte... non pas à coup de poing, mais d’un doigt replié. Trois coups… qui se prolongent par trois points bien délimités et d’un rouge-feu qui dit la densité du signal… Trois petits points qui entrent discrètement et directement dans la maison… :
« Y a quelqu’un dedans ?… »
A l’intérieur, le personnage semble relever la tête, le cœur aussi, ou l’entendement : son œil double signifie qu’il entrevoit déjà autre chose… que s’éveille le désir de son cœur… que l’attente qu’il nourrissait trouve écho dans ces 3 petits coups à la porte… Serait-ce l’arrivée d’une bonne nouvelle ?... celle dont sa vie a besoin ?...
Trois petits coups à la porte… comme trois points de suspension… l’instant est suspendu… suspendu à la décision d’ouvrir la porte…
« Voici que je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui ; je prendrai mon repas avec lui, et lui avec moi. » (Apocalypse 3, 20)

 

Prière d’action de grâce spontanée

• Merci Seigneur de nous avoir permis ce temps de partage malgré la situation sanitaire.
• Nous te remercions car tu viens dans nos peurs, nos découragements, même si nous sommes passifs.
• Merci Seigneur de ta présence, de l’espoir que tu nous donnes
• Merci Seigneur de nous guider vers ta lumière, de nous faire sortir de nos confinements

Puis la rencontre se termine par un Notre Père...

 

Recueilli par Geneviève Robert
Pastorale des personnes en situation de handicap
Juin 2020

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

bouton evangile

trois evangiles audio

bouton accueil

bouton emploi

bouton facebook

je donne col gauche

2005LGS bouton

bouton family2

cal evenement

samedi 05 septembre au
Ordination diaconale d'Etienne Matrot
Samedi 5 septembre 2020 à 18h à l’église Bienheureux Frédéric Ozanam à...
dimanche 06 septembre
Rassemblement des jeunes à Pontoise
Pour les collégiens et lycéens, leurs animateurs, les jeunes adultes ...
dimanche 06 septembre au
Ordination presbytérale de Vianney Baudouin et Charles-Thierry Ndjandjo
Dimanche 6 septembre 2020 à 16h à la cathédrale Saint-Maclou. Présidée...
dimanche 13 septembre
Pèlerinage Notre Dame de Pontoise
Dimanche 13 septembre 2020 à la cathédrale Saint-Maclou. Présidé par M...

 

cal formation

mercredi 16 septembre
Conter la Bible « Chacun, chacune raconte »
Pour toute personne désireuse de travailler des textes bibliques, de t...
mercredi 30 septembre
L'atelier Théologique - Théo95
Pour toute personne ayant une curiosité théologique Animé par P. Loui...
lundi 05 octobre
Ouvrir la Bible
Pour tous Avec Christiane Marmèche, théologienne Les lundis de 20h30...
mercredi 14 octobre
Atelier de langue biblique : Grec
Pour les personnes qui ont reçu une initiation au grec Animé par Dami...