14/08/2018

une2

Pèlerinage C’est une journée bien dense qu’ont vécue les pèlerins du Val-d’Oise, ce lundi 22 février 2016, entre la rencontre avec les origines de Rome – les fondations de la ville et les traces de son histoire glorieuse – et la découverte de la Rome baroque, toujours destinée à la gloire de Dieu et son amour pour les hommes...

 

Voir toutes les photos du lundi 22 février 2016

C’est au pied du Mont Palatin, devant le cirque Maxime que notre journée a commencé. Lors de la prière du matin, Mgr Stanislas Lalanne a invité chacun à mettre ses pas dans ceux du Christ. Comme les nombreux chrétiens qui, injustement accusés par Véron en 64, sont morts en martyres, jetés aux flammes, crucifiés... Aujourd’hui encore, en Syrie et ailleurs, nous retrouvons la passion du Christ sur une multitude de chrétiens qui donnent leur vie au nom de leur foi.
Notre évêque a également rappelé qu’un « pèlerinage ne se fait pas tout seul. Nous sommes de différentes paroisses, de différents âges et nous avons tous des histoires différentes. C’est ce qui fait notre joie ».

4

C’est sur ses paroles que nous sommes allés visiter la Rome antique du cirque Maxime en passant par le Forum jusqu’au Colisée. Un périple à travers les âges, à travers les fouilles et les rénovations qui ne finiront jamais dans cette ville éternelle...
Et puis là-bas, juste derrière le colisée, un tout petit peu plus loin dans les ruelles, nous découvrons, selon Mgr Lalanne, la plus belle église de Rome : l’église Saint Clément.

L'Eglise d'aujourd'hui ne ressemble en rien à ce qu’était l’Eglise au moment de la Pentecôte, et pourtant, c’est bien la même !

Un peu plus tard, la paroisse Saint-Louis-des-Français nous reçoit pour la messe. Et c’est le recteur, Mgr François Bousquet qui nous accueille. C’est un accueil chaleureux et fraternel qui ressemble à des retrouvailles. C’est la fête de la Chaire de saint Pierre aujourd’hui et Mgr Lalanne, durant son homélie, rappelle avec joie les origines et l’importance du ministère du successeur de saint Pierre mais aussi l’importance de toutes nos églises particulières unies sous la même autorité qu’est le pape.

« La fête de la Chaire de saint Pierre met en lumière le ministère du successeur du Prince des Apôtres. Vous le savez, la Chaire de Pierre symbolise l'autorité de l'évêque de Rome, appelé à accomplir un service particulier à l'égard de tous les fidèles. (…)
Je me souviens comment Benoît XVI expliquait que la chaire de Pierre est « signe d’autorité », mais pas n’importe laquelle : celle du Christ, « basée sur la foi et sur l’amour ». Une autorité qui est service.(…) L’Eglise du Christ, c’était l’Eglise de la Pentecôte et c’est l’Eglise de 2016 ! Nous la faisons vivre tels que nous sommes, dans les conditions où nous vivons, avec les moyens dont nous disposons. Elle ne ressemble en rien à ce qu’était l’Eglise au moment de la Pentecôte, et pourtant, c’est bien la même ! C’est donc avec une grande reconnaissance que nous accueillons ces témoignages successifs à travers le temps ; et avec une grande liberté que nous les faisons vivre à notre manière. Ainsi notre Eglise du Val-d’Oise est complètement liée, unie, à l’Eglise de Saint-Pierre, et à toutes les Eglises. La question posée par Jésus à Pierre est aussi la nôtre : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Que le Seigneur, durant ce pèlerinage, donne à chacun et chacune la joie de pouvoir dire, comme Pierre, au plus profond de son cœur : ‘Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant’. Amen. »

C’est avec le chant « Notre Dame de Pontoise » que se termine la célébration et cette première matinée de pèlerinage.

12

Après un déjeuner à l’italienne, les pèlerins ont la joie d’assister à une conférence de Mgr François Bousquet à propos du travail du Pape. Il rappelle qu’une « Eglise autocentrée serait mondaine et elle ne pourrait pas fonctionner ainsi ». C’est dans cet esprit que le pape insiste sur les périphéries. Il se rend là où c’est difficile (la Centrafrique, le Mexique …). Il prend même des risques. Mais ces risques sont nécessaires. La miséricorde, le pardon sont les signes effectifs de la tendresse de Dieu. Il finit son intervention en nous assurant que nous vivons une période extraordinaire dans la vie de l’Eglise.

Comme la journée n’est pas terminée et que le centre de Rome recèle de merveilles, les pèlerins se fondent dans Rome pour une petite visite à travers les ruelles qui les emmènent vers la fontaine de Trevi, la célèbre place Navone et le monument emblématique de Rome : le Panthéon.

Nous avons tous une responsabilité en Eglise qui n’est pas la même selon qui nous sommes. Et ces responsabilités s’exercent en communion.

De retour à l’hôtel, il est 19h15, nous reprenons des forces avec le dîner et un temps de pause. Nous rencontrons ensuite le Cardinal Ladaria qui vient nous parler du pape et de la fonction qu’il lui a confiée : secrétaire pour la Congrégation pour la doctrine de la foi. C’est une chance et nous l’écoutons avec attention.

« Il n’y a qu’un seul Seigneur qui est Dieu. On ne peut pas détruire l’œuvre de la création. Nous devons la soigner. Nous pouvons nous en servir mais nous ne devons en prendre soin » nous dit-il à propos de l’encyclique du Pape Laudato Si. Il poursuit : il faut avoir conscience qu’il y a une relation entre les Hommes et les autres réalités créées. Pour vivre nous avons besoin des autres, du monde, de la nourriture… Nous devons prendre soin de la création par respect pour ce que Dieu à fait pour nous. Il ajoute qu’il existe une relation entra la justice sociale et la création.
Le pape a trois points de préoccupation :
- L’Eglise est une communion. Dans cette église, il n’y a pas les actifs et les passifs, ceux qui donnent et ceux qui reçoivent mais nous sommes tous bien actifs, parce que nous sommes le corps du Christ. Le pape a donc une responsabilité qu’il ne peut exercer tout seul. D’où les structures différentes de l’Eglise.
- L’Eglise a besoin d’une collégialité (d’une synodalité). Personne ne doit oublier son rôle. Nous avons tous une responsabilité qui n’est pas la même selon qui nous sommes. Et ces responsabilités s’exercent en communion. Il est absolument impossible d’être chrétien tout seul. Il ne peut pas y avoir de personnes isolées dans l’Eglise.
- Le synode de la famille : Le pape va nous donner des consignes. Il est conscient que la famille est essentielle pour la société et l’Eglise.
Il nous explique ensuite ce qu’est la congrégation pour la doctrine de la foi. « L’Eglise doit toujours s’efforcer de maintenir la foi. Le travail du Cardinal est donc d’aider le pape pour que cette foi soit toujours vainqueur. La fonction de la congrégation est de protéger la foi des faibles, la foi des pauvres, ceux qui n’ont pas les éléments pour discerner. La foi est souvent liée aux mœurs. Elle doit être pratique et non théorique. En fait la congrégation pour la doctrine de la foi a une responsabilité pour la vie des chrétiens, de tous les chrétiens ». 

Ainsi c’est achevé cette première journée de pèlerinage. Chacun est allé se reposer parce que les réveils sont matinaux et que la journée de mardi nous réserve encore de belles découvertes.

1
Père Rémy Mingou

2

3

5

6

7

8
Devant le Colisée

9
L'église Saint-Clément, « la plus belle église de Rome ! »

10

11
A Saint-Louis des Français

13
Mgr François Bousquet, recteur de Saint-Louis des Français et Mgr Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise

14

15

16

17

18
Le Cardinal Ladaria, secrétaire de la Congrégation pour la doctrine de la foi

19

20

21

Texte et photos : Bénédicte Fonfroide de Lafon
Lundi 22 février 2016

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

 LES PHOTOS DE
 L'ÉVÉNEMENT
 

La grande Assemblée

trois evangiles audio


le diocèse de Pontoise est sur Facebook

calendrier evenements

samedi 18 août
PÉLÉ VTT - VEXIN
PÉLÉ VTT - VEXIN - Pour lycéens et collégiens Du 18 au 25 août 2018 ...
dimanche 09 septembre
Pèlerinage de Pontoise : atelier "la sainteté en famille, c'est possible"
Dans le cadre du pèlerinage diocésain à Notre-Dame de Pontoise, dimanc...
lundi 22 octobre
PÈLERINAGE DIOCÉSAIN EN TERRE SAINTE

 

Du 22 au 31 octobre 2018

dimanche 18 novembre au dimanche 18 novembre
Cycloshow - Atelier vie affective mère/fille
Atelier vie affective pour les mères et leurs filles de 10 à 14 ans. A...

calendrier formations

samedi 18 août
PÉLÉ VTT - VEXIN
PÉLÉ VTT - VEXIN - Pour lycéens et collégiens Du 18 au 25 août 2018 ...
jeudi 13 septembre
DOCUMENTS CATÉCHÉTIQUES : MODULES « À LA RENCONTRE DU SEIGNEUR »
DOCUMENTS CATÉCHÉTIQUES : MODULES« À LA RENCONTRE DU SEIGNEUR » S’app...
mercredi 19 septembre
ATELIERS DE LANGUES BIBLIQUES
ATELIERS DE LANGUES BIBLIQUES Pour les personnes qui ont reçu une ini...
mardi 25 septembre
ÉTUDE DE L’ÉVANGILE SELON SAINT JEAN
ÉTUDE DE L’ÉVANGILE SELON SAINT JEAN Pour tous. Avec le père Damien ...