18/06/2019

104 0948-4

Du 21 au 27 juillet, les jeunes adultes du diocèse ont participé à un pélé au Mont-Saint-Michel. Récit jour par jour...


Lundi 21 juillet: PREMIÈRE JOURNÉE!
Par Jeanne et Emmanuelle
7h15: Dur réveil mais heureux départ de Pontoise pour la région du Mont Saint Michel. Durant le trajet, nous avons chanté les Laudes puis nous avons eu une présentation du pèlerinage. Le Père Martin Tachoires nous a fait un topo sur la Création puis sur la Lectio Divina. 

10h30: Arrivée ! A l'abbaye de Bec Hellouin. Nous nous sommes répartis dans les différentes chambres.
11h45: La messe a été célébrée par les 15 moines bénédictins et nos chers prêtres dans une église avec un beau toit en voûte.
Après le déjeuner, la vaisselle a été expédiée en un temps record et peu de casse!
Puis nous avons eu droit à une visite humoristique des lieux par un moine belge avec notamment le célèbre dicton "l'école est finie, les cahiers au feu, et le maître au milieu" qui explique la disparition de la bibliothèque.
Ensuite, le Père Abbé et Sœur Hannah nous ont expliqué la vie monastique selon la règle de St Benoit.
16h30: GOÛTER ! Nous avons répété le flashmob. Puis nous avons eu un temps de Lectio Divina.
18h: Les vêpres ont été chantées par les moines et les religieuses venues spécialement pour nous accueillir (habituellement les sœurs ne viennent que le dimanche et pour les fêtes).
19h: Dîner arrosé (cidre brut) pour l'occasion !
20h: Préparation de la veillée, mimes pour faire découvrir le nom de nos chapitres. Suivie par la version finale de la VEILLÉE !!


2e jour : « Sentinelles de la Paix »
Par Olivier
Il y eut un soir, il y eut un matin, ce fut le 2e jour avec un lever à 6h30 pour rejoindre les moines et les moniales pour l’office des laudes.
Dans la matinée, nous avons rencontré Frère Benoît pour une lectio divina sur le thème du Salut. Le frère nous a guidé dans la compréhension du récit de la sortie d’Egypte et nous a aidé à regarder comment Dieu agit dans le texte. Ensuite, seul, puis en chapitre, nous avons poursuivi notre méditation à partir des pistes suivantes: Quels sont mes esclavages ? Ai-je fait l’expérience d’une libération par Dieu ? Ai-je été conduit vers la liberté par des personnes que Dieu a mises sur ma route comme il l’a fait pour son peuple avec Moise ? Nous nous sommes ressourcés dans l’Eucharistie.
Au cours de l’après-midi, diverses activités digestives nous ont été proposées. Plusieurs cheminements s’ouvraient à nous…Il y a eu ceux et celles qui ont entonné des chants et ont mêlé leur voix au chant des oiseaux accompagnés à la guitare ou à l’orgue et par le plus bel instrument que tout un chacun possède, sa voix…et des voix canons !...Il y a ceux et celles qui ont exprimé leur soif de cheminement à travers une marche dans la campagne bucolique…Il y a eu ceux et celles qui ont préparé des intentions de prière et ceux qui ont prié le chapelet…

Nous avons partagé les raisons qui nous ont amené à vivre le pèlerinage initialement prévu en Terre Sainte

La fin d’après-midi était l’occasion de nous retrouver pour un second chapitre au cours duquel nous avons fait davantage connaissance entre nous. Nous avons partagé les raisons qui nous ont amené à vivre le pèlerinage initialement prévu en Terre Sainte. Nous convenions que Dieu a choisi une autre voie à emprunter pour chacun et chacune d’entre nous, et que notre cœur était comblé d’une autre manière à travers ce pèlerinage proposé sur les routes menant au Mont-St-Michel… Cela rappelle que Dieu crée l’Homme capable de se créer lui-même à travers les décisions que nous prenons. 

Plusieurs chemins s’expriment donc au cours de ce pélé mais ce qui compte c’est de faire route ensemble, de faire UN vers un objectif important actuellement : la PAIX dont nous sommes les sentinelles. En ce soir, nous nous sommes rassemblés lors d’une veillée pour la Paix en communion avec les frères et sœurs du Bec Hellouin et pour nos frères et sœurs de Terre Sainte et ceux qui auraient voulu être présents physiquement localement avec eux. Malgré des « mers rouges » parfois infranchissables dans nos vies pour reprendre le texte méditatif d’aujourd’hui, c’est de façon spirituelle que nous venons habiter en leurs cœurs et faire alliance avec eux grâce à Dieu présent autrement …


VEILLÉE POUR LA PAIX...

Par Agnès


Le Père Abbé de Bec Helloui a introduit de notre veillée de prière pour la paix par ces mots...:
(Lire le texte complet...)
"Notre fondateur, le Père Emmanuel André, quand il construisait le monastère de Mesnil-Saint-Loup, disait qu'il construisait un petit coin de Jérusalem.
Oui, où que vous soyez, quand nous sommes réunis au nom du Christ pour témoigner de Pâque, nous sommes Jérusalem, cité de paix, cité de Dieu.

Votre route vers Jérusalem a été détournée par la guerre, mais c'est toujours vers la paix de Dieu que vous marchez...


Votre route vers Jérusalem a été détournée par la guerre, mais c'est toujours vers la paix de Dieu que vous marchez, que nous avançons tous ensemble.Laissons nous imprégner par la lumière de Dieu, ce soir, sa parole, le sacrement de Pâque, le corps du Christ que nous sommes.
Qu'il vous bénisse et vous conduise à sa Montagne Sainte."


104 1240-3

3e jour : Sur le chemin pour le Mont saint Michel

Par Marine

Aujourd’hui, nous avons entamé notre premier jour de marche ! En effet, après un réveil matinal, nous avons dit au revoir à l’abbaye du Bec Hellouin, puis nous sommes partis en direction du Mont saint Michel. Au programme : une journée de marche entière ! Ponctuée par des temps de prière et de topo. Sœur Claire nous a fait un topo sur les dix commandements en pleine nature, afin que nous puissions partir pour une marche silencieuse à travers la forêt et les bois. Ce fut un moment très agréable où nous avons pu profiter du silence de la forêt et de la beauté de la nature. Après une longue journée de marche, nous sommes arrivés à bon port, dans la ville d’Avranches. Nous avons assisté aux vêpres dans la belle Eglise du village et quelques curieux ont même pris le temps de visiter l’ensemble de l’église avant de partir manger. C’est à l’école d’Avranches que nous avons élu domicile, et c’est là que Claire nous a préparé un délicieux repas. Au menu : pastèque, couscous, fromage blanc avec coulis de fruits rouges…Tout ce dont on a besoin pour passer une bonne nuit de sommeil. Bien sûr, nous avons eu un dernier temps de prière dans la cour de l’école, avec une vue magnifique sur le Mont Saint Michel et les lumières de la nuit.


4e jour : Heureux ceux qui marchent vite, ils seront les premiers arrivés.
Par Soline

Après un petit déjeuner tous ensemble, nous nous apprêtons à partir pour notre grande marche vers Saint Jean le Thomas. Le père Ange nous présente le thème du jour : la nouvelle alliance avec Dieu en Jésus. Nous partons sur le GR, longeant des paysages exceptionnels mais sans la moindre trace d’ombre.
Au bout d’une heure et demie, nous nous arrêtons. Nous lisons les Béatitudes de St Matthieu, puis Franck et Thomas, Chaldéens, nous racontent l’histoire de leur communauté et les persécutions qui ont fait fuir leur famille : « Heureux les persécutés, le Royaume des Cieux est à eux ». Ils nous invitent à être actifs dans les épreuves que nous rencontrons : « Heureux !» peut être aussi traduit par « en marche ! ». Puis sœur Claire nous donne son propre témoignage. Elle invite chacun à trouver la Béatitude qui lui correspond personnellement.

Franck et Thomas, Chaldéens, nous racontent l’histoire de leur communauté et les persécutions qui ont fait fuir leur famille...

C’est en méditant là-dessus que nous repartons en silence. Le pique-nique, préparé par nos anges gardiens, nous attend au « Groin du Sud », face à la Merveille qui sort peu à peu de la brume. Notre route reprend, nous longeons la Baie sous un soleil de plomb. C’est pour la messe que nous rejoint Monseigneur Lalanne. Nous repartons en sa compagnie sur le chemin côtier. Nous n’avons pas parcouru un kilomètre que le déluge s’abat sur nous. De la grêle et d’énormes gouttes tombent du ciel. C’est trempés d’eau (et de sueur) que nous arrivons enfin à Saint Jean le Thomas, après vingt-quatre kilomètres de marche. 

Après le diner, chaque chapitre présente à l’assemblée (et plus particulièrement à Monseigneur) un passage des derniers jours qui l’a marqué, avec beaucoup de franchise et d’humour. Après la prière du soir, nous nous écroulons dans nos lits : heureux ceux qui dorment, ils seront frais demain !


5e jour : Promenade avec « le jeune homme riche »
Par Lucas

Cinquième jour, troisième jour de marche, une bonne quarantaine de kilomètres dans les pattes… Autant dire que la fatigue commence à se faire ressentir et que les ampoules font souffrir les pieds de plus d’un ! C’est pourquoi l’équipe diocésaine nous a concocté une journée plus light… En théorie !
Au programme : lectio divina du jeune homme riche, puis promenade en bord de côte et baignade. Après un petit déjeuner complet – premier verre de jus d’orange de la semaine ! – nous nous rendons à la cabane Vauban au milieu de laudes plus ou moins complètes en fonction de notre vitesse de préparation et des allers et venues des voitures-navettes. Arrivés sur place, la vue sur la mer nous scotche et, entre prendre myriades de photo ou contempler simplement la beauté des lieux, le choix n’est pas simple !
S’en suit une messe en plein air présidée par notre évêque avant d’entamer la lectio divina du passage de jeune homme riche, lecture introduite par le Père Pierre Machenaud, Ophélie et Agnès puis méditée face à la mer et aux cieux. Cette méditation, nous la poursuivons au cours d’un temps d’échange en chapitre qui s’achève sur un pique-nique en chapitre.
Et nous revoilà à marcher sur un petit sentier qui serpente en suivant la côte, qui monte, descend, remonte, redescend, sous un soleil de plomb et une chaleur plus que respectable pour la côte normande. Certains ont bravé leur peur du vide, d’autres la fatigue, les ampoules ou la chaleur, mais la récompense en valait la peine et, après huit kilomètres de marche et des dizaines de litres d’eau, on pose nos serviettes sur une plage avant de profiter d’un bain de mer bien mérité.
Le chemin du retour nous offre une petite escale à la terrasse d’un café où nous buvons un verre avant de rentrer dans la communauté du Chemin Neuf qui nous accueille. Douches sablonneuses puis repas simple qui nous fait entrer dans une démarche de conversion qui sera poursuivie au cours d’une veillée de réconciliation organisée pour nous par la communauté.

Nous avons été invités à écrire des lettres de réconciliations...

Confession, chant de louange et de confiance, vénération de la Croix, conseil spirituel, possibilité d’écrire des lettres de réconciliations : ces différentes démarches proposées ont permis à chacun ce soir de se rapprocher du Seigneur à sa manière et selon ses besoins. 

Pardon, confiance et une bonne nuit de sommeil en perspective… Tout pour nous préparer à la traversée de la baie du Mont Saint-Michel qui nous attend demain.


6e jour : traversée de la baie du Mont
Par Domitille et Ladislas

De bon matin, nous avons posé notre journée dans les bras des parents de la Vierge Marie : Anne et Joachim.
« Mangez avec appétit » pour le petit-déjeuner ! Profitez du Nutella !
Nous avons ensuite marché quelques kilomètres avant d’arriver au Bec d’Andaine.
10h30 : maintenant déjeunons avant la traversée de la baie ! Que c’est tôt ! Claire nous a fait la surprise d’un café avant notre départ.
Nous avons un avant-goût de la Jérusalem céleste avec le Mont Saint Michel qui se laisse deviner dans une brume. Nous avons atteint le point culminant de notre pèlerinage. Le parcours à travers la Bible s’achève par l’Apocalypse. La traversée de la baie à pieds nus, dans le sable et les bras d’eaux a été marquée par la prière avec la lecture de passages de l’Apocalypse et la marche. L’immensité de la baie nous a permis de goûter le silence pour découvrir peu à peu le Mont.
Arrivés au Mont accueillis avec beaucoup d’humour par François et sa femme, nous avons visité de nombreuses pièces de l’abbaye habituellement fermées.
Clin d’œil à notre destination de départ, nous avons prié les vêpres avec les fraternités monastiques de Jérusalem. Les soeurs nous ont touchés par leur joie rayonnante sur leur visage.
Après une dernière vue magnifique sur la baie, nous avons rejoint la « Mère Poulard » pour un bon repas tous ensemble.

 

Dimanche 27 juillet. Le pèlerinage s’achève aujourd’hui.
Par Etienne

Nous voici au Mont Saint Michel. Nous écoutons le témoignage d’un frère et d’une sœur des fraternités monastiques de Jérusalem. Ils nous parlent de leur communauté et de son charisme propre : la présence monastique dans la ville. Ils évoquent le fondateur de la communauté, les différents lieux où les fraternités sont présentes dans le monde, ils nous racontent leur propre vocation et leur vie communautaire.
Nous entamons ensuite un temps de relecture personnel à la lumière de l’Evangile des pèlerins d’Emmaüs : le père Machenaud nous invite à méditer sur les moments, les rencontres, les lieux de ce pèlerinage où notre cœur était brûlant.
Après la messe à l’abbatiale du Mont Saint Michel présidée par notre évêque, nous déjeunons en chapitre dans différents endroits du Mont et partageons sur notre temps de méditation.
Nous retrouvons notre évêque et le père Machenaud à l’église Saint Pierre. Ils nous invitent à un temps de partage sur les engagements que nous allons prendre suite à ce pèlerinage pour que le feu qui s’est allumé dans nos cœurs ne s’éteigne pas. Nous avons échangé sur les engagements concrets que nous décidions de prendre. Certains vont faire l’année Samuel, d’autres vont s’engager dans une aumônerie, comme à l’Appart' à Cergy, d’autres ont décidé de prier quotidiennement, enfin d’autres vont changer de vie en consacrant leur vie à Dieu. Petits et grands engagements pris dans le secret du cœur et confiés à l’archange Michel.
Nous nous sommes tous retrouvés une dernière fois à l’église Saint Pierre. Le père Thierry a présenté ceux qui sont sur le chemin du sacerdoce, ceux qui vont entrer en année propédeutique, au séminaire GFU et en communauté religieuse, ceux qui vont s’engager dans la voie du mariage. L’évêque nous a bénis et nous avons rendu grâce à Dieu pour l’amour immense dont Il nous a comblé durant cette semaine de pèlerinage. « Laudate Dominum, laudate Dominum, Omnes gentes, Alleluia ! »
Il est déjà temps de repartir. Direction Pontoise. Durant le trajet en car, nous découvrons enfin qui étaient nos anges gardiens qui ont veillé et prié pour nous toute cette semaine. Nous remercions l’équipe diocésaine pour son travail, son dévouement et sa gentillesse. Un dernier temps de prière ; nous invoquons Notre Dame de Pontoise, et nous voici arrivés. Le pèlerinage au Mont Saint Michel s’achève.
Nous partions pour Jérusalem, le Seigneur nous a fait prendre un détour par la Normandie. Nous avons vu la Jérusalem Céleste et notre désir de fouler la terre du Christ est encore plus vif. Nous, pèlerins du diocèse de Pontoise, nous achèverons notre marche et nous retrouverons à Jérusalem en 2015 !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

 LES PHOTOS DE
 L'ÉVÉNEMENT
 

La grande Assemblée

trois evangiles audio


le diocèse de Pontoise est sur Facebook

1702denier module

calendrier evenements

mardi 18 juin
Evêques d’Ile-de-France
Mgr Lalanne participe à la rencontre des évêques d’Ile-de-France, à Pa...
mardi 18 juin
Secours catholique
Mgr Lalanne participe à la rencontre du bureau du Secours catholique, ...
mercredi 19 juin
Catéchuménat
Mgr Lalanne participe à la rencontre de l'équipe diocésaine du catéchu...
mercredi 19 juin
Diaconat permanent

Conseil d’appel du diaconat avec l'évêque, à l’évêché

calendrier formations

jeudi 20 juin au jeudi 20 juin
RÉCOLLECTION DE LA PASTORALE SANTÉ
Pour les membres du SEM, des aumôneries des hôpitaux, de la pastorale ...
dimanche 23 juin au dimanche 23 juin
JOURNÉE DU HANDICAP
JOURNÉE DU HANDICAPOuvert à tous, en particulier aux personnes en situ...

Meryemana : Une année pour les femmes à Saint Leu