1911banniere_site_final.jpg

 

1911bouton web denier orange      

04/06/2020

2003appel jeunes une

Appel décisif Samedi 29 février 2020 à la cathédrale de Pontoise, 139 jeunes collégiens et lycéens du Val-d'Oise se sont retrouvés, entourés de leurs parrains et marraines, familles et accompagnateurs, pour vivre l’étape de l’appel décisif. Dernière étape avant de recevoir le baptême... Lire l'homélie de Mgr Stanislas Lalanne.

 

Homélie de Stanislas Lalanne
lors de l’appel décisif des jeunes catéchumènes
Samedi 29 février 2020

Vous venez d’entendre Jean le Baptiste : « Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : “Voici l’Agneau de Dieu.“ Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus. » C’est bien l’expérience que vous avez eu la joie de faire, d’une manière ou d’une autre. Il y en a eu des Jean-Baptiste dans votre vie !

Je cite juste l’un d’entre vous qui me confie dans sa lettre : « Tout a commencé au décès de ma grand-mère, en effet, de son vivant celle-ci nous a toujours parlé du baptême en espérant un jour nous voir entrer dans la cette communauté qu’elle tenait tant en estime. » Vous avez entendu l’appel du Christ et vous y avez répondu en demandant à recevoir le baptême. Et, dans quelques instants, vous répondrez « Me voici » à l’appel de votre nom. Ce sera la manière d’exprimer votre désir d’être baptisé et de répondre à l’appel du Seigneur. Vous allez répondre « Me voici » comme l’ont fait tous ces prophètes dans l’histoire du peuple d’Israël, comme l’ont fait les disciples à l’appel du Christ, comme vont le faire demain 145 adultes qui seront aussi baptisés à Pâques.

J’ai lu avec beaucoup d’attention vos lettres personnelles dans lesquelles vous me demandez de vous appeler au baptême. Elles m’ont touché car vous vous êtes confiés à moi avec beaucoup de spontanéité et de simplicité. Et j’ai été impressionné par l’importance que revêt le baptême pour vous et par la manière dont vous exprimez ce désir de devenir disciples du Christ.

2003appel jeunes1

J’ai relevé juste cinq citations pour ne pas être trop long. 
Je désire être baptisé parce que j’ai découvert l’amour tout simplement. J’ai apprécié d’être accepté tel que je suis. J’ai compris que l’amour de Dieu changerait ma vie et je souhaite appartenir à cette famille avec qui je peux échanger sans être critiqué.
Jésus m’a fait renaître et je me sens aimée et comprise grâce à lui. Cela donne un vrai sens et un vrai but à ma vie.
En une phrase, si je devais expliquer ma volonté aujourd’hui de me faire baptiser et d’entrer dans l’Église, je dirais que c’est parce que je crois, non par obligation mais par envie. J’ai envie de croire en Dieu que je retrouve au sein de cette communauté, en sa générosité que j’ai pu voir en toutes ces personnes qui m’ont accompagné dans mon cheminement spirituel.
J’aime Jésus, je veux rentrer dans la famille chrétienne. Je veux devenir chrétien. Je veux que Jésus me donne de la joie et de l’amour dans mon cœur pour surmonter toutes les épreuves de la vie et pour partager l’amour aux autres.
Il y a plus de deux ans, j’ai accepté Jésus comme Sauveur et Seigneur. J’ai eu comme un déclic lorsque je me suis rendu compte que toutes les choses qui m’arrivent dans la vie, bonnes ou mauvaises, ne sont pas le fruit du hasard mais la volonté d’un Dieu aimant. Suite à cela, j’ai commencé à lire la Bible chaque jour, sa Parole m’aide à garder les yeux fixés sur lui et elle m’instruit… Ainsi, la demande de baptême a été, pour moi, la suite logique pour avancer et progresser dans ma marche quotidienne auprès de Dieu.

Magnifique l’œuvre de l’Esprit Saint dans vos vies !

J’évoquais la figure de Jean le Baptiste au début de mon homélie. Beaucoup d’entre vous m’ont confié également les personnes qui leur avait fait connaître le Christ ou qui leur avaient proposé de devenir des chrétiens par le baptême. C’est différent pour chacun. Il y en a eu des Jean-Baptiste dans vos vies : des prêtres, des parents, une sœur, un frère, un oncle, une tante, des grands-parents, un ou une ami(e)s, une catéchiste, un animateur d’aumônerie, une religieuse, un chef scout, un parrain, une marraine… Belle occasion de rendre grâce, de dire merci au Seigneur. Sans eux vous ne seriez pas dans cette cathédrale cet après-midi, et vous ne vous prépareriez pas à recevoir le baptême à Pâques… La Bonne Nouvelle, l’Évangile, nous est annoncé par d’autres. C’est la mission des parrains et des marraines. Ce sera votre mission de baptisés…

2003appel jeunes0

Chers catéchumènes, vous avez donc rencontré le Christ, vous avez entendu son appel et vous avez décidé d’y répondre. Tout cela ne s’est pas passé, vous le savez, en un instant. Ce chemin a pris peut-être des semaines, des mois, parfois des années, avec des hauts et des bas, des hésitations, des questions, des doutes… Sur ce chemin, le Seigneur était avec vous. Il vous tenait par la main et vous l’avez reconnu. Alors, je voudrais vous dire, au nom de l’Église qui est dans le Val-d’Oise, que nous sommes tous très heureux de vous accueillir.

Quelle joie pour nous de vous recevoir dans l’Église du Christ car vous êtes les témoins que la puissance de l’Évangile peut transformer l’existence d’un garçon ou d’une fille. Après avoir répondu « Me voici » à l’appel de votre nom, vos parrains, marraines, accompagnateurs, poseront leurs mains sur vos épaules.

Je vous remettrai alors l’écharpe violette que vous porterez aux célébrations durant ce carême. Elle est signe de l’existence ancienne qui est encore la vôtre, signe de ce désir de conversion. Cette écharpe violette, au moment du baptême, elle vous sera arrachée, en signe de la vie nouvelle dans laquelle vous entrerez, et vous serez revêtus d’un vêtement blanc, signe de la nouvelle naissance. Avec vous, l’Église prend sur ses épaules l’écharpe violette du pécheur qui veut revenir à la vie de son baptême. Avec vous, nous marchons vers la lumière du Christ.

L’Église entre dans ce chemin et accompagne son Seigneur au long de ces quarante jours, qui évoquent le séjour du Christ au désert et ces quarante ans du peuple hébreu dans le désert, entre sa sortie d’Égypte et son entrée en Terre promise. Ce chemin nous prépare à la célébration de la mort et de la résurrection du Christ, à Pâques, en cette fête où vous serez vous-mêmes plongés dans la mort et la résurrection du Christ, par le baptême.

C’est notre joie ! Amen.

2003appel jeunes2

Mars 2020
Photos : Charles-Edouard Baudouin

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

bouton evangile

trois evangiles audio

bouton accueil

bouton emploi

bouton facebook

je donne col gauche

2005LGS bouton

bouton family2

 

 

cal evenement

Dans le diocèse de Pontoise,
tous les événements (célébrations, rencontres, formations, pèlerinages...) sont annulés jusqu'à nouvel ordre.

Meryemana : Une année pour les femmes à Saint Leu