21/04/2019

1503croiseevents

Cinéma S'appuyant sur un très beau texte littéraire, un film étonnant qui atteste des exactions soviétiques sur les Estoniens à la fin de la Seconde guerre mondiale.

 

La Croisée des vents / Risttuules (prix œcuménique à Varsovie 2014)

de Martti Helde
Estonie, 2014, 1h27
Prix œcuménique à Varsovie 2014
Sortie en France le 11 mars 2015

avec Laura Peterson, Ingrid Isotamm,Tarmo Song, Mitr Preegel,

1503croiseevents1L'art du cinéma, c'est aussi de trouver un bon équilibre entre les mots et les images. Entre la verbalisation d'un concept, idée ou émotion, et sa représentation graphique qui se passe de mot. Martti Helde, jeune réalisateur estonien, y parvient avec grâce et, surtout, avec une remarquable maîtrise de la mise en scène. La Croisée des vents est l'histoire de ces centaines de milliers d'Estoniens que le gouvernement de Staline a déporté en masse à partir de 1941. Arrachées de leurs maisons, les familles étaient séparées et envoyées en Sibérie. Erna, jeune mère de famille et étudiante en philosophie, écrit pendant 15 ans à son mari. Pour elle, le temps se fige une fois qu'elle est partie de chez elle et elle ne survit que grâce aux souvenirs des jours heureux, à l'espoir de retrouver Herdu, son mari.

Ces lettres sont d'une grande qualité littéraire mais aussi une analyse très fine et profonde des sensations qui envahissent Erna. Elle vit dans des conditions épouvantables, le régime soviétique faisant tout pour briser ces individus qui n'étaient simplement pas de la "bonne nationalité". Famine, humiliation, travail harassant, la mort, la maladie et les humiliations sont le quotidien de ces femmes estoniennes. Pour adapter ses lettres poignantes à l'écran, Martti Helde est revenu aux mots même d'Erna, "j'ai perdu les couleurs de ma vie" : le film sera donc en noir et blanc ; "le temps s'est arrêté en Sibérie": dans toute la partie du film qui se déroule au fin fond de la Russie, les personnages sont figés et la caméra s’immisce entre eux, déroulant le temps qui s'étire dans un quotidien insupportable. Martti Helde : "Dans un film normal, le spectateur est libre de regarder où il veut, à l'intérieur d'un plan. Moi, je voulais le forcer à regarder ce que je lui montrais. Il n'a pas le choix, il ne peut pas s'échapper, il ne peut pas aller plus vite, ni regarder ailleurs. Il est prisonnier de chaque plan. Comme Erna est prisonnière de la forêt en Sibérie."

Le résultat est sidérant. La beauté des images - qui redonne de la dignité et de l'humanité à ces personnes qui en sont privées - et le côté figé des acteurs donnent une distance bienvenue à l'horreur qui est suggérée. Le hors champ du texte et celui des images créent une ambiance inhabituelle, dans une parfaite symbiose. La démarche du réalisateur n'est pas de nous faire pleurer sur les atrocités que des gouvernements ont pu imposer mais d'attester, dans une forme cinématographique complexe et aboutie, d'une réalité longtemps passée sous silence. C'est un témoignage historique mais d'abord une œuvre artistique, une utilisation astucieuse de la technique pour faire du grand cinéma. Non pas un film bouffi de prétention et d'effets spéciaux mais une réalisation juste, une audace technique qui n'oublie pas son sujet.

Au Festival du film de Varsovie 2014, le jury œcuménique a attribué son prix à La Croisée des vents/Risttuules  parce que le film fait mémoire des souffrances de ces habitants d'Europe de l'est pendant la période soviétique, dans une mise en scène originale, au plus près du ressenti de ses milliers de déportés.

Magali Van Reeth
SIGNIS
Mars 2015

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

 LES PHOTOS DE
 L'ÉVÉNEMENT
 

La grande Assemblée

trois evangiles audio


le diocèse de Pontoise est sur Facebook

1702denier module

calendrier evenements

dimanche 21 avril
Pâques

Messe de Pâques présidée par Mgr Lalanne à 10h30 à la cathédrale

lundi 22 avril
PÈLERINAGE DIOCÉSAIN À LOURDES
Pour tous : jeunes, familles avec enfants, personnes bien portantes ou...
samedi 27 avril
Fête de la Miséricorde Divine au Plessis-Bouchard
Le samedi 27 et dimanche 28 avril 2019, avec les reliques de St Jean P...
dimanche 28 avril
Conseil épiscopal

Session du conseil épiscopal à Rome, du 28 avril au 2 mai

calendrier formations

vendredi 03 mai
EVEIL À LA FOI : PRÉSENTATION DE NOUVEAUX DOCUMENTS
Présentation de nouveaux documents pour l'éveil à la foi : « Trésor de...
samedi 11 mai
RETRAITE « SPIRITUALITÉ CONJUGALE : COMMENT L’ESPRIT SAINT NOUS PERMET DE DEVENIR ‘UNE SEULE CHAIR’ »
« Homme et femme il les créa et ils ne feront qu’une seule chair ». Mi...
jeudi 16 mai au jeudi 16 mai
SE FORMER ET SE RESSOURCER DANS SA MISSION D’ACCOMPAGNEMENT DES FAMILLES EN DEUIL
Pour toutes personnes (prêtres, diacres, laïcs) participant aux rencon...
samedi 18 mai
« LA PENSÉE SOCIALE DE L’EGLISE AU SERVICE DE LA FAMILLE : QUELS REPÈRES ? »
Découvrir les principes et les valeurs qui éclairent la vie de famille...