Module DMS

000logo dms

18/01/2018

une

Cinéma Comment rester honnête dans une société qui ne l'est pas ? Une fable morale tournée comme un film policier où le spectateur reste en alerte jusque dans la scène finale.

 

Un Homme intègre
de Mohammad Rasoulof
Iran, 2017, 1h58.

Festival de Cannes 2017, sélection Un Certain Regard
Sortie en France 6 décembre 2017

 

1Reza s'occupe d'une entreprise artisanale de pisciculture où il élève des poissons rouges, cadeau traditionnel pour le Nouvel an en Iran. Il habite sur place avec sa femme, Hadis, qui dirige une école de filles, et leur fils de 8 ans. Le film commence avec les ennuis financiers et la proposition du banquier de différer les remboursements contre une certaine somme d'argent qui permettra d'amadouer le directeur local, le directeur régional et bien évidemment celui qui met en place cet échéancier. Mais Reza est un homme intègre et refuse d'entrer dans le système des pots-de-vin et des arrangements frauduleux. Alors les ennuis commencent.

C'est un cinéma puissant et intelligent où la tension est permanente puisqu'on a du mal à anticiper les réactions des personnages. L’enchaînement dramatique qui va pousser un homme intègre à user des ficelles de ses détracteurs, pour se libérer de la faillite financière où il a été acculé, est mis en scène de façon à ce que ses doutes rejaillissent sur le spectateur. On est dans un état d'incertitude permanent, puisqu'on ne sait jamais réellement où on est, ni à qui on a à faire... les acteurs sont excellents. Même dans des scènes très brèves, comme celles qui se passent à Téhéran, où l'avocat et les copains de fac sont campés avec une incroyable justesse. Reza Akhlaghirad, l'acteur principal, sait donner à son personnage une détermination presque bornée dont la douceur n'est pas absente. C'est lui qu'on suit presque en permanence, toujours ''entre deux eaux'', pour nourrir les poissons, remonter le cours d'eau asséché, sous la douche avec son fils (magnifique scène), dans la piscine d'une carrière abandonnée ou sous la pluie se démenant entre deux personnes qui demandent des pots-de-vin.

Pour mener son récit, le réalisateur Mohammad Rasoulof utilise une lumière grise et, hivernale où il organise des cadres d'une beauté surprenante, notamment lorsque la maison de Reza se reflète dans l'eau au crépuscule, ou lorsque l'incendie la ravage. Il y a aussi quelques images inhabituelles dans un film iranien, qui suggèrent furtivement l'intimité conjugale et familiale. Et comme souvent, il y a plus de questions que de réponses et toutes les situations ne sont pas expliquées. Ainsi, on ne saura pas de quelle religion est la jeune fille expulsée de l'école mais il est important de savoir qu'en Iran, un non-musulman est une personne en danger. Aucune précision non plus sur les breuvages que prépare Reza avec les pastèques, ni sur la façon dont on peut sortir une grosse somme d'argent d'une école. Ce qui importe, c'est de montrer, même si pour cela le réalisateur est privé de son passeport et sous la menace d'une incarcération.

Si le film dénonce une situation ponctuelle et actuelle en Iran, la corruption ne connaît pas de frontière et Un Homme intègre parle aussi de la manipulation des plus forts sur les plus faibles, des désordres de toute société où l'argent détruit les relations en croyant les faciliter. Au Festival de Cannes 2017, Mohammad Rasoulof a reçu le grand prix de la sélection Un Certain Regard.

Magali Van Reeth
SIGNIS
Décembre 2017

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

1702denier module

000matthieu audio


le diocèse de Pontoise est sur Facebook

calendrier evenements

jeudi 18 janvier
Service diocésain de la catéchèse
Rencontre du service diocésain de la catéchèse avec l'évêque, à l’évêc...
vendredi 19 janvier
Conseil épiscopal

Conseil épiscopal, à l’évêché

samedi 20 janvier
Diacres permanents
Mgr Lalanne participe à la rencontre des diacres permanents d’Ile-de-F...
samedi 20 janvier
RETRAITE « LA MISSION DE L’AMOUR »
Avec l'exhortation apostolique "Amoris Laetitia", à quelles missions s...

calendrier formations

jeudi 18 janvier au jeudi 18 janvier
Psychologie et spiritualité du grand âge
Regards croisés de Marie-Hélène Silvestre-Toussaint, psychologue, et d...
samedi 20 janvier
RETRAITE « LA MISSION DE L’AMOUR »
Avec l'exhortation apostolique "Amoris Laetitia", à quelles missions s...
jeudi 25 janvier
« SEL DE VIE », MODULE « HEUREUX D'ESPÉRER » (itinéraire 6ème-5ème)
3 possibilités au choix : ► Jeudi 25 janvier 2018 de 9h à 12h30Centre...
dimanche 04 février
RETRAITE POUR LES CATÉCHISTES ET LES COORDINATEURS
Pour se mettre à l’écart, se ressourcer et se préparer au Carême. ► U...


module flux-01