19/08/2018

1704evo

EVO Dans le numéro d'avril 2017 du mensuel diocésain Eglise en Val-d'Oise un dossier complet intitulé "Chrétiens et politique : le souci du sens". Et toujours : vos rubriques habituelles.

 

L'éditorial de Mgr Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise
N° d'Avril 2017 d'Eglise en Val-d'Oise

 

Pâques, à l’école des catéchumènes

 

Dans la nuit de Pâques, celles et ceux qui ont été appelés, il y a quelques semaines, recevront le baptême. Ils seront plongés dans les eaux jaillissantes de la Vie. Depuis leur conversion, depuis l’appel que le Seigneur leur a lancé de marcher à sa suite, ils cheminent et découvrent, avec joie et émotion, le bonheur d’être aimés.

Longtemps, ils se sont sentis privés d’une certaine lumière et d’une certaine vie, aujourd’hui, ils sont illuminés : « La découverte de l’Evangile a été l’étape la plus décisive dans ma conversion. Un vrai bonheur, enfin, un Dieu qui m’aime et qui exige de moi de l’amour et du pardon envers mes semblables. […] Mais le plus merveilleux, c’est que j’ai accepté Dieu dans ma vie en tant que mon Seigneur et Sauveur. » En effet, on ne se fait pas baptiser sans se convertir. On devient chrétien parce que la parole de Dieu proposée par l’Eglise change notre vie et que la grâce nous fait entrer dans une vie nouvelle. 

Ainsi, ils ont peu à peu découvert que suivre le Christ conduit à changer quelque chose dans sa manière de vivre, sa manière d’être avec les autres, sa manière de donner et recevoir le pardon. Etre disciple du Christ nous conduit à mettre de l’ordre dans notre existence, modifie notre façon de travailler ou d’utiliser les biens de ce monde, transforme notre regard sur les autres, sur l’avenir et sur ce monde aimé de Dieu. 

Etre disciple du Christ, c’est aussi accepter de vivre, à sa suite, un véritable combat spirituel. Un combat pour tenir dans la fidélité, pour ne pas se décourager dès la première difficulté ou la première déception, pour oser affronter les moqueries, pour adopter un art de vivre qui a le goût de l’Evangile et qui est fait de partage, de pardon, d’écoute, de respect inconditionnel de l’autre.

Que cette fête de Pâques renouvelle également, pour chacune et chacun de nous, cette joie de croire au Ressuscité qui illumine nos vies. Que la charité du Christ devienne transparente à travers notre manière de vivre et nous rende capables d’aimer comme lui nous aime.

Belles fêtes pascales à vous tous !

 

 

Edito Stanislas Lalanne, EVO d’Avril 2017

Pâques, à l’école des catéchumènes

Dans la nuit de Pâques, celles et ceux qui ont été appelés, il y a quelques semaines, recevront le baptême. Ils seront plongés dans les eaux jaillissantes de la Vie. Depuis leur conversion, depuis l’appel que le Seigneur leur a lancé de marcher à sa suite, ils cheminent et découvrent, avec joie et émotion, le bonheur d’être aimés.

Longtemps, ils se sont sentis privés d’une certaine lumière et d’une certaine vie, aujourd’hui, ils sont illuminés : « La découverte de l’Evangile a été l’étape la plus décisive dans ma conversion. Un vrai bonheur, enfin, un Dieu qui m’aime et qui exige de moi de l’amour et du pardon envers mes semblables. […] Mais le plus merveilleux, c’est que j’ai accepté Dieu dans ma vie en tant que mon Seigneur et Sauveur. » En effet, on ne se fait pas baptiser sans se convertir. On devient chrétien parce que la parole de Dieu proposée par l’Eglise change notre vie et que la grâce nous fait entrer dans une vie nouvelle.

Ainsi, ils ont peu à peu découvert que suivre le Christ conduit à changer quelque chose dans sa manière de vivre, sa manière d’être avec les autres, sa manière de donner et recevoir le pardon. Etre disciple du Christ nous conduit à mettre de l’ordre dans notre existence, modifie notre façon de travailler ou d’utiliser les biens de ce monde, transforme notre regard sur les autres, sur l’avenir et sur ce monde aimé de Dieu.

Etre disciple du Christ, c’est aussi accepter de vivre, à sa suite, un véritable combat spirituel. Un combat pour tenir dans la fidélité, pour ne pas se décourager dès la première difficulté ou la première déception, pour oser affronter les moqueries, pour adopter un art de vivre qui a le goût de l’Evangile et qui est fait de partage, de pardon, d’écoute, de respect inconditionnel de l’autre.

Que cette fête de Pâques renouvelle également, pour chacune et chacun de nous, cette joie de croire au Ressuscité qui illumine nos vies. Que la charité du Christ devienne transparente à travers notre manière de vivre et nous rende capables d’aimer comme lui nous aime.

Belles fêtes pascales à vous tous !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

 LES PHOTOS DE
 L'ÉVÉNEMENT
 

La grande Assemblée

trois evangiles audio


le diocèse de Pontoise est sur Facebook

1702denier module

calendrier evenements

samedi 08 septembre
PÈLERINAGE DIOCÉSAIN À NOTRE-DAME DE PONTOISE
Pour tous. Sur le thème : « Dieu nous sauve, voilà notre joie ! », pr...
dimanche 09 septembre
Pèlerinage de Pontoise : atelier "la sainteté en famille, c'est possible"
Dans le cadre du pèlerinage diocésain à Notre-Dame de Pontoise, dimanc...
mardi 18 septembre
PÈLERINAGE LOURDES CANCER ESPÉRANCE
Pour les personnes touchées par le cancer et leurs proches. Pèlerinag...
mercredi 19 septembre au mercredi 19 septembre
CAFÉS RENCONTRES AU CAFÉ DE ST-OUEN-L'AUMÔNE
Pour tous. Pour permettre la rencontre entre personnes porteuses de ...

calendrier formations

jeudi 13 septembre
DOCUMENTS CATÉCHÉTIQUES : MODULES « À LA RENCONTRE DU SEIGNEUR »
S’approprier l’itinéraire, approfondir les textes bibliques, se donner...
mercredi 19 septembre
ATELIERS DE LANGUES BIBLIQUES
Pour les personnes qui ont reçu une initiation à l’hébreu et/ou au gre...
mercredi 19 septembre au mercredi 19 septembre
CAFÉS RENCONTRES AU CAFÉ DE ST-OUEN-L'AUMÔNE
Pour tous. Pour permettre la rencontre entre personnes porteuses de ...
samedi 22 septembre
JOURNÉE DIOCÉSAINE DES ÉQUIPES « BAPTÊME DES PETITS ENFANTS »
Sur le thème « Les signes du Baptême » : étude biblique du dialogue de...
Aucun événement