Module DMS

000logo dms

24/02/2018

1602homelie stpierre-06-06

Evêque Homélie de Mgr Stanislas Lalanne prononcée en la Chaire de Saint Pierre devant les 228 Valdoisiens qui participent au pèlerinage diocésain à Rome du 21 au 25 février 2016.

 

Télécharger l'homélie au format pdf

 

 

Quelle émotion de se rassembler ici, à la chaire de saint Pierre, pour célébrer l’eucharistie, en profonde communion avec le successeur de Pierre, le pape François !
Depuis l’apôtre Pierre, nous ne cessons de confesser la même foi que lui, la même foi que celle des apôtres, ceux qui ont été témoins de la vie, de la passion et de la mort de Jésus, ceux qui ont rencontré le Christ ressuscité et qui peuvent en témoigner.

Mais la foi de Pierre n'est pas le roc pur et dur des certitudes intransigeantes. Car le même Pierre qui voulait donner sa vie pour Jésus a renié ! Pierre a chancelé, le Christ l'a relevé.
Pierre est devenu le roc de la miséricorde. Pierre a renié. Jésus était pourtant à côté, dans le prétoire.
Pierre aimait son Seigneur, mais il était faible. Que de larmes il a versées ! Pourtant, si le souvenir de cette faute ne le quitte plus, il se souvient plus encore du pardon reçu.
Aussitôt son reniement, aussitôt le chant du coq, Jésus se retourna vers lui : regard plein d'amour que Pierre n'oubliera plus.

Nous avons eu, nous aussi, nos reniements. Et peut-être que de pleurs après ! Peut-être des années de détresse ! Mais la lumière de Dieu est enfin venue, à la faveur d'une rencontre, d'un pèlerinage, d'une confession.
Oui, Dieu nous a libérés. Que s'est-il passé ? Ecoutons les deux paroles de Jésus à Pierre : elles lui rendent sa dignité. Nous verrons alors notre vie s'illuminer.
Première parole : « Pierre, m'aimes-tu ? » Par trois fois, Jésus l'interroge, faisant ainsi allusion à son triple reniement.
Plein de délicatesse, Il ne dit pas, de façon crue : « Tu m'as renié, mais je te pardonne. » Ce serait déjà là une parole forte, mais centrée sur la faute. Or, Jésus interroge non sur le péché, mais sur l'amour de Pierre, sur son amour faible, pauvre, mais réel.
Jésus n'évoque le douloureux reniement que pour donner à Pierre l'occasion de l'effacer en manifestant son amour.

Pierre n'oubliera pas : « J’ai renié mais Jésus m'a relevé en libérant l'amour en moi, joie du pardon, joie de la miséricorde. »

Pour moi, il y là quelque chose de fondamental. L’Eglise est fondée sur une parole de pardon, sur une parole de miséricorde. Jésus confie son Eglise à celui qui l’a renié mais qui, pardonné, a manifesté son amour pour le Christ.

1602homelie stpierre1


Cette bonne nouvelle, elle est adressée à Pierre, aux apôtres, mais à nous aussi, disciples du Christ, à qui il fait confiance quelles que soient nos fragilités, nos balbutiements, nos reniements ou nos doutes.

Ce qui nous sauve, c'est cet amour que le Christ fait surgir de nouveau au plus profond de nous.

Vous le savez aussi, Jésus peut faire naître un amour plus fort que la mort dans le cœur le plus fermé, auteur des crimes les plus abominables ! Mes rencontres avec des détenus en sont pour moi un témoignage bouleversant… Nous prions pour ces frères. Jésus est venu sauver l'irréparable. « Pierre, m'aimes-tu ? » Jésus redonne aussi sa dignité à Pierre.

Dans sa seconde parole : « Sois le berger de mes brebis », Jésus donne à Pierre la responsabilité de son peuple, la charge de toute l'Eglise.
Bien avant sa passion et sa résurrection, Jésus l'avait choisi. Vous l’avez entendu : « Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise. »
Jésus le lui redit aujourd'hui. Mais quelle nouveauté ! Pierre n'est plus cet homme au cœur d'or mais impulsif et léger. Il est devenu cette pierre de miséricorde.

La tâche de Pierre sera celle d'encourager, d'affermir ses frères. Qui mieux que lui peut comprendre les difficultés du peuple, lui qui, pauvre, a été relevé ?
La responsabilité de Pierre, c'est aussi celle de nous tous, pécheurs pardonnés.
Toujours celui qui retrouve sa dignité auprès de Dieu reçoit en partage des frères et des sœurs. Libre, il peut enfin les aimer de façon vraie. Il sera pour eux comme un « berger », comme un guide, comme une lumière pour leurs pas.

Jésus peut conclure. Il honore maintenant la demande fondamentale de son apôtre. Pierre voulait donner sa vie pour lui.
Jésus lui annonce qu'il le fera effectivement, et même que ce don aura une portée qu'il n'avait pas imaginée. Pierre aura fait grandir l'Eglise.
Lorsqu’il était jeune, il menait lui-même sa vie, maintenant, c’est un autre qui lui mettra sa ceinture, c’est-à-dire que la suite du Christ va le conduire jusqu’au martyre…

C’est le sens de la conversion : accepter de nous laisser conduire par le Christ jusqu’au don de notre vie pour le Seigneur et pour les frères.
Et quand il s'offrira à la suite de Jésus, il sera invisiblement habité par une multitude, cette humanité dont il porte l'avenir en son cœur.
Jésus termine en disant, à Pierre, à chacun et chacune de nous : « Laisse monter l'amour qui est dans ton cœur ! N'aie pas peur ! Suis-moi ! » Amen.

Mgr Stanislas Lalanne
23 février 2016

 

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

000matthieu audio


le diocèse de Pontoise est sur Facebook

calendrier evenements

samedi 24 février
CAMP SKI À CREST VOLAND
CAMP SKI À CREST VOLANDPour les collégiens Du 24 février au 4 mars 20...
lundi 26 février
Salon de l’agriculture

Mgr Lalanne visite du salon de l’agriculture, à Paris

mercredi 28 février
Sœurs de la Charité de Saint-Louis
Messe présidée par l'évêque suivie d'une rencontre des sœurs de la Cha...
dimanche 04 mars au
Pèlerinage pour les couples en espérance d'enfants
Dimanche 4 mars à Paris.Rdv à 8h sur le parvis de Notre-Dame de Paris ...

calendrier formations

vendredi 02 mars
Sessions retrouvaille
Sessions retrouvaille : Problème de couple ? Difficulté à vivre ensemb...
dimanche 04 mars
RETRAITE DANS LA VIE À GOUSSAINVILLE
Vous désirez prendre « un temps pour Dieu au coeur de votre vie », un ...
samedi 10 mars au samedi 10 mars
Colloque Santé mentale
Colloque Santé mentaleSur le thème : «Comment aider les aidants ? » ►...
jeudi 15 mars au jeudi 15 mars
« SENSIBILISATION À LA SOUFFRANCE PSYCHIQUE »
Formation pour toute personne ayant suivi la FIAM (FORMATION INITIALE ...


module flux-01