11/12/2018

1810marc enfants

Partage de la Parole Des personnes éprouvées par la souffrance psychique ou liée à un état dépressif ont vécu un temps de partage autour d'un passage de l'évangile selon saint Marc. Echos...

 

Des membres du groupe "Amitié-Espérance-Arc-en-ciel" (voir ci-dessous) ont récemment partagé autour du texte de l'évangile selon saint Marc : "Laissez les enfants venir à moi..." (Mc 10, 13-16)

 

 

Le texte de de l'évangile selon saint Marc (Mc 10, 13-16)

« Des gens présentaient à Jésus des enfants pour qu’il pose la main sur eux; mais les disciples les écartèrent vivement. Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit: "Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. Amen, je vous le dis: celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas." Il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains. »

 

Les échos du partage :

• Les enfants voulaient mieux connaître Dieu. Alors ils veulent rencontrer Jésus, faire connaissance, lui poser des questions. C’est pour ça que Jésus les laisse venir vers lui !
• Du temps de Jésus, les enfants, comme les femmes, étaient exclues de la société. Les enfants étaient méprisés, ils n’étaient pas vraiment des personnes, ils étaient dépendants. Quand Jésus dit aux apôtres de laisser venir les enfants à lui, c’est toutes les personnes humbles, modestes, qu’il accueille.

 

Quand Jésus dit aux apôtres de laisser venir les enfants à lui, c’est toutes les personnes humbles, modestes, qu’il accueille.


• Accueillir le Royaume de Dieu comme un enfant.. c’est l’accueillir avec toute la simplicité et l’innocence de l’enfance, ce qu’on perd en tant qu’adultes. Nous sommes invités à retrouver notre âme d’enfant, à ne pas voir que le noir de la vie !
• Les apôtres voulaient protéger Jésus ! Peut-être trop ! Alors Jésus, il est obligé de dire : « je suis là pour les gens ! »
• Oui, c’est vrai, les gens présentent les enfants. Et les disciples ne veulent pas. Les gens se font engueuler…
• Présenter un enfant, c’est un geste de joie et de confiance. Quand un enfant naît, on le présente à un ami, un membre de sa famille, pour dire sa joie et parce que celui à qui on le présente va se réjouir avec nous, va le considérer autant que nous. Jésus accueille cela.
• Les gens veulent que Jésus pose la main sur leur enfant. C’est un beau geste.. qui est fait par exemple lors du sacrement de confirmation ou de l’onction des malades. Les gens savent que Jésus va donner cette force de Dieu à leur enfant, et ils viennent en toute confiance.

 

Présenter un enfant, c’est un geste de joie et de confiance. Quand un enfant naît, on le présente à un ami...


• Un enfant est spontané, il s’émerveille, il a une confiance totale, est insouciant, il rit ! Nous sommes invités à tout cela aujourd’hui.
• Ceux qui se sont approchés de Jésus, ce sont les malades, les lépreux, … et ce sont eux qui sont accueillis par Jésus.
• Jésus est proche des gens. Il est riche de tout ce qu’il nous donne, tout ce qu’il partage. Quand on fait un signe de croix sur le front d’un enfant, c’est toute la richesse de Dieu que l’on partage.
• C’est bien que Jésus allait voir tout le monde !
• C’est pas toujours facile. Au jeune homme riche, Jésus a dit « vends tes biens et suis-moi ! » Celui qui a moins peut donner plus facilement ; en tous cas, ça interroge sur ce qu’on fait de sa richesse..
• Les enfants sont simples, ils sont beaux. Comment redevenir un enfant ? En priant, en descendant au plus profond de ce que j’ai dans le cœur, pour y trouver mon âme d’enfant, l’enfant lumineux avec tout ce qu’il a de plus beau – et pas ce que la société fait de nous ! Cet enfant-là, il peut s’appeler lumière ou aurore. Je peux le trouver en me débarrassant de tout, pour devenir ce que je suis, une enfant pure et innocente.
• Un enfant, c’est la confiance, l’innocence, l’absence de duplicité. Un enfant lève les yeux vers – souvent, on regarde en nous, par orgueil, par désir de pouvoir. Il faut se remettre à l’écoute de l’enfant qui est en nous. On a en nous un besoin de pouvoir qui ne va pas avec l’esprit d’enfance.
• Je me suis demandée ce que voulait dire « accueillir le Royaume de Dieu ». Ce n’est pas facile à comprendre. Irénée disait « Le Royaume, c’est l’homme debout ! » Dans ce texte, pour que les enfants soient accueillis par Jésus, pour qu’ils soient debout, il faut passer la barrière des apôtres. Accueillir le Royaume, c’est peut-être faire tomber les murs.
• Je fais le parallèle avec mon petit-fils. Pour lui l’éveil à la foi est un problème, car ses parents ne veulent pas en entendre parler. Je lui ai donné une image de Notre Dame de Lourdes. Il la regarde et il dit « Petite Marie de Lourdes, je t’aime ! ». C’est formidable un enfant ! Ils font des réflexions auxquelles on ne s’attend pas, avec toute leur fraîcheur ! Quand on me prive de voir mes petits enfants, c’est dur !

 

 

► Ecoutez l'évangile selon saint Marc : 

 

 

 

 

En savoir plus sur 
"Amitié Espérance - Arc en Ciel"


Amitié-Espérance-Arc-en-Ciel propose une présence auprès de personnes éprouvées par la souffrance psychique ou liée à un état dépressif.
Le mouvement rassemble des personnes qui témoignent de l’amitié et de l’Espérance au cœur même de leur fragilité. Il se veut un lieu d’accueil, d’écoute, de partage, de rencontres, au travers des expériences de la vie ordinaire.
Il permet de cheminer au sein d’un groupe, composé d’accompagnants et de personnes fragiles. L’isolement peut ainsi être brisé. Le groupe est un espace convivial où chaque personne est accueillie, écoutée... Pour que chacune conserve toute sa dignité et prenne sa place dans la société et dans l’Eglise.
Ce mouvement diocésain est sous la responsabilité du Service de la Pastorale de la Santé du diocèse de Pontoise.

CONTACT : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Recueilli par Geneviève Roobert
Responsable diocésaine de la Pastorale du handicap
Octobre 2018

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

 LES PHOTOS DE
 L'ÉVÉNEMENT
 

La grande Assemblée

trois evangiles audio


le diocèse de Pontoise est sur Facebook

1702denier module

calendrier evenements

mardi 11 décembre
Confirmands

Mgr Lalanne rencontre les jeunes confirmands, à Saint-Leu-la-Forêt

mardi 11 décembre
Visite pastorale de l'évêque
Mgr Lalanne participe à la visite de l’école Jeanne-d’Arc dans le cadr...
mercredi 12 décembre
Collège des consulteurs

Rencontre du collège des consulteurs avec l'évêque, à l’évêché

jeudi 13 décembre
Affaires économiques
Mgr Lalanne participe au conseil diocésain des affaires économiques, à...

calendrier formations

jeudi 13 décembre
Documents catéchétiques : modules « à la rencontre du Seigneur »
S’approprier l’itinéraire, approfondir les textes bibliques, se donner...
mercredi 19 décembre au mercredi 19 décembre
CAFÉS RENCONTRES AU CAFÉ DE ST-OUEN-L'AUMÔNE
Pour tous. Pour permettre la rencontre entre personnes porteuses de ...
samedi 05 janvier
LA RELECTURE, UN ESSENTIEL POUR LA MISSION DE CATÉCHISTE
Pour les catéchistes et coordinateurs de la catéchèse Expérimenter, m...
vendredi 11 janvier
24 HEURES DE RESSOURCEMENT ET DE FORMATION
Pour les aumôniers, les responsables d’aumônerie, les animateurs de l’...